Campagne nationale d’inscription des enfants non-inscrits à l’état civil : inscription de 23151 personnes à travers le Royaume

La première phase de la campagne nationale d’inscription des enfants non-inscrits à l’état civil, organisée entre septembre 2017 et mai 2018 sur le thème : ‘ l’inscription à l’état civil est un droit constitutionnel : je suis inscrit, donc je suis’, a permis l’inscription de 23151 personnes dans les différentes régions du Royaume sur la base d’une estimation de 83682 personnes non inscrites. Ce chiffre est amené à grandir étant donné que 16808 jugements déclaratifs sont en cours d’exécution et 39481 dossiers sont en cours de traitement dans la justice. 


Le ministère de l’Intérieur a mobilisé 2110 bureaux de l’état civil au niveau national et 1941 groupes mobiles aux niveaux des différentes communes et provinces, en plus de la grande mobilisation du parquet général et des services extérieurs concernés par cette campagne nationale dans le cadre des mécanismes qui y sont dédiés notamment les commissions régionales et provinciales. Ces derniers ont été mobilisés aux différents niveaux de la campagne notamment la campagne de sensibilisation et l’inscription des enfants.  


Le bilan de la première phase de la campagne indique l’inscription de 23151 personnes dont 85% mineurs (19921 enfants contre 3230 adultes. 49.7% des enfants inscrits sont de sexe masculin (9910) contre 50.3% de sexe féminin (10011) pour les mineurs, contre 943 hommes et 2297 femmes majeurs.


La région de Fès Meknès est la région qui a enregistré le plus haut taux d’inscription avec 5264 personnes inscrites, suivie par la Région de Rabat- Salé – Kenitra avec 3582 personnes et la région de Casablanca Settat avec 3000 personnes.


Le non enregistrement du mariage, et le dépassement des délais de déclarations sont les premières raison de non inscription des enfants à l’état civil selon les statistiques de cette première phase de la campagne nationale.

Eu égard à la réussite de la première phase de la campagne, et afin de garantir un engagement plus larges des différents acteurs concernés, une deuxième phase de la campagne sera lancée le 11 juin 2018. Cette deuxième phase vise à créer une dynamique citoyenne pour la sensibilisation et la mobilisation pour l’inscription des enfants non-inscrits à l’état civil, leur garantissant l’accès à tous les droits.

Il convient de rappeler que la campagne nationale d’inscription des enfants non-inscrits à l’état civil, a été lancée suite à la circulaire du Chef de gouvernement 12/2017 en date du 4 septembre 2017. Cette circulaire a défini les mécanismes de fonctionnement de cette campagne aux niveaux central, régional et provincial. Ainsi, une commission interministérielle s’est constituée composée des départements suivants : le ministère de l’intérieur, le ministère de la justice, le parquet général, le ministère de la famille, solidarité, de l’égalité et du développement social, le ministère de la jeunesse et des sports, le ministère de la santé, le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale, le ministère chargé des marocains résidents à l’étranger et des affaires de la migration, le ministère des Habous et des affaires islamiques et le ministère de la culture et de la communication – département de la communication. 
 

Lire d'autres actualités

toutes les actus

M. Ramid à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales d'Ain Chok

Le Ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme, M. Mustapha Ramid, a annoncé, lors de l'ouverture du séminaire sur les " droits de l'Homme, développement du cadre institutionnel et...

M. Ramid : l’évaluation de la réalité marocaine doit se faire avec une certaine objectivité et sans surenchères

Invité de l’émission "Chabab Vox" sur Medi1TV, samedi 29 septembre2018, le Ministre d’État chargé des droits de l’Homme, M. Mustapha Ramid, a déclaré que le Maroc est en phase de...