E. Tendayi Achiume salue le leadership international du Maroc en matière de migration et formule plusieurs recommandations

Dans un communiqué publié au terme de sa mission au Maroc, Mme E. Tendayi Achiume a salué le leadership international du Maroc en matière de migration et l’exhorte à adopter un cadre législatif complet de lutte contre la discrimination raciale.

"Le Maroc dispose de dispositions constitutionnelles solides qui interdisent et combattent toutes les formes de discrimination, promeuvent l'égalité devant la loi, protègent l'égalité des sexes et garantissent les droits des non-ressortissants ", a déclaré la Rapporteuse spéciale sur le racisme, la discrimination raciale, la xénophobie et l'intolérance qui y est associée.

 Dans le même communiqué, Mme E. Tendayi Achiume s’est « félicité également de la reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe comme langue officielle, mais se dit préoccupée par le fait que le Maroc n'ait toujours pas adopté de législation pour appliquer cette disposition ». 

Suite à une visite au Maroc qui a duré 9 jours, la rapporteuse spéciale a pu rencontrer des représentants des différents départements gouvernementaux et institutions nationales et instances concernés ainsi que des représentants de la société civile dans les villes de Rabat, Casablanca, Tanger, Tétouan et Agadir en toute liberté a-t-elle précisé dans sa déclaration finale.
  
S'agissant des migrants et des réfugiés, la rapporteuse spéciale a salué l'approche fondée sur les droits de l'Homme que le Maroc a largement mise en œuvre notamment ce que prévoit la Constitution marocaine concernant les étrangers qui se trouvent sous la juridiction marocaine pour jouir des mêmes libertés fondamentales que les citoyens marocains.
 
Mme E. Tendayi Achiume s'est également félicitée de la décision récente de rejeter les tentatives de l'Union Européenne visant à implanter dans le pays des centres de traitement des demandes d'asile ou de " débarquement régional ", ainsi que du refus par le Maroc de retenir les migrants dans des centres de rétention pour migrants.

 Elle a exhorté le Maroc à rester ferme sur sa politique migratoire ancrée dans le respect des droits de l'Homme et à rejeter les tentatives de plus en plus nombreuses de l'Europe pour contenir au niveau régional les Africains sur le continent Africain. 
des restrictions par rapport à l’exercice de leurs droits à la liberté de croyance et d'association", a-t-elle ajouté.

Dans sa déclaration finale, Mme E. Tendayi Achiume a adressé un certain nombre de recommandations, aux autorités marocaines, au CNDH, à l’Union Européenne et aux agences des nations Unies. Ces recommandations qui figureront de manière plus élaborée dans un rapport qui sera soumis en juillet prochain au Conseil des droits de l’Homme. 


 

Lire d'autres actualités

toutes les actus

Démarrage de la visite de la Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines de racisme au Maroc

Le Ministre d'Etat chargé des droits de l'Homme, M. Mustapha Ramid, a accueilli, le jeudi 13 décembre 2018, la Rapporteuse spéciale sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination...

E. Tendayi Achiume salue le leadership international du Maroc en matière de migration et formule plusieurs recommandations

Dans un communiqué publié au terme de sa mission au Maroc, Mme E. Tendayi Achiume a salué le leadership international du Maroc en matière de migration et l’exhorte à adopter un cadre...