FAQ

Cette rubrique rassemble des réponses aux questions les plus fréquemment posées pour comprendre davantage la mission de la DIDH.

  • Qu’est-ce que la délégation interministérielle aux droits de l’Homme ?

    La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme (DIDH) est une structure gouvernementale rattachée au Chef du Gouvernement. Elle veille au renforcement de la coordination, du dialogue et du partenariat entre les différentes parties prenantes œuvrant dans le domaine de la protection et la promotion des droits de l’Homme. Elle assure l’élaboration et le suivi des politiques publiques relatives aux droits de l’Homme et la coordination entre les différents programmes et projets qui en découlent.

  • Pour quelles raisons la délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme a été créée ?

    La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme a été créée pour combler le déficit relatif à la coordination intergouvernementale en matière des droits de l'Homme, notamment dans le domaine de l'interaction avec le système onusien et ce dans l’objectif d’assurer le suivi des engagements internationaux du Royaume aux niveaux de :

    - La coordination de l’élaboration des rapports soumis : aux organes de traités, au Conseil des Droits de l'Homme dans le cadre du mécanisme d'Examen Périodique Universel ainsi que  la coordination de l'interaction avec les Procédures Spéciales ;

    - Le suivi des recommandations émises des différents mécanismes onusiens et ce, dans le cadre du suivi des politiques publiques et des programmes des différents programmes des départements gouvernementaux.

  • Comment la Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme exerce-t-elle sa mission de coordination ?

    La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme exerce ses missions à travers la coopération avec les départements gouvernementaux en échangeant les données et informations et en renforçant la coordination interministérielle dans les diverses questions liées aux droits de l'Homme.

  • Dans le domaine des droits de l’Homme, que signifie « engagements internationaux d’un pays » ?

    Suite à la ratification ou l'adhésion d’un pays à une convention des Nations Unies relatives aux droits de l'Homme, il est tenu de soumettre des rapports périodiques faisant état de l’avancement de la mise en œuvre des dispositions de la convention au Comité concerné par ladite convention.

    A ce titre, le Maroc a ratifié neuf conventions onusiennes  dans le domaine des droits de l’Homme.

  • Qu’est-ce que ‘les Procédures Spéciales’ ?

    Les Procédures Spéciales représentent l’une des composantes essentielles du système onusien des droits de l'Homme.

    Les procédures spéciales sont de deux types : les procédures thématiques et les procédures par pays. Elles sont créées sur des recommandations du Conseil des droits de l'Homme.

    Le Maroc est l’un des pays qui veille à l’interaction constante avec ces mécanismes : depuis 2000, il a reçu onze mécanismes. La DIDH a suivi et coordonné 7 visites des procédures spéciales depuis sa création en 2011.

  • Quel rôle joue la Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme vis-à-vis des institutions nationales ?

    La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme (DIDH) veille à l'implication de toutes les institutions nationales œuvrant dans le domaine des droits de l'Homme dans les processus de concertation relatifs à l'interaction avec le système onusien des droits de l'Homme notamment l’élaboration et la soumission des rapports. La DIDH coopère avec ces institutions, également, pour l'intégration de la dimension des droits de l'Homme dans les politiques et programmes des départements gouvernementaux ainsi que pour la promotion de la culture des droits de l'Homme.

  • Quel rôle joue la Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme vis-à-vis de la société civile ?

    La Délégation Interministérielle aux Droits de l’Homme (DIDH) adopte une approche participative vis-à-vis des différents acteurs de la société civile, et ce à travers leur implication dans les processus de concertation relatifs à l’interaction avec le système onusien des droits de l’Homme. Elle veille également au renforcement de leurs capacités dans le domaine des droits de l’Homme et apporte appui à leurs projets visant la protection et la promotion des droits de l'Homme à travers différents mécanismes.